Pour le commun des mortels, la 2e expérience dans un stade allemand devrait en principe avoir lieu dans un stade « connu », style Dortmund, Münich ou Schalke. Pas de ça chez moi, puisque pour le 2e match de ma vie sur sol allemand, je me suis rendu dans un bled dont le 95% d’entre vous devait encore ignorer l’existence il y a moins de 5 minutes. Et si vous commencez à me trouver fou (ce n’est que le début !), dites-vous que j’avais réussi à convaincre 3 personnes de m’accompagner ce jour-là, pour un petit trip de plus de 1000km en voiture sur une journée avec en prime un … match de hockey sur le chemin du retour !

Pourquoi ce match me direz-vous ? Pour deux raisons principalement. La première, c’est qu’il était possible de le coupler avec le match de hockey du soir, qui était impossible à rater puisque très important. Et la 2e a plus rapport au monde des tribunes : les supporters de Sankt Pauli étant réputés bruyants (et je n’aborderai ni ici ni nulle par ailleurs le volet politique qui les concerne), c’était l’occasion de les voir en vrai dans un stade probablement acquis à leur cause. Il s’agit en effet d’un club très suivi dans l’ensemble de l’Allemagne et qui a pour habitude de remplir ses parcages, voire même de les faire déborder.

Encore novice du mouvement ultra allemand à l’époque, je me rappelle avoir été pas mal impressionné par la prestation des mecs de Sankt Pauli. Visuellement c’était très propre et ça a fait du bruit tout le match, sous les yeux émerveillés de pas mal de monde autour de nous. Il devait y avoir quelques groundhoppers dans le lot, mais également pas mal de locaux qui apprécient de voir leur stade vibrer un peu. Car sans manquer de respect au petit groupe situé au-dessus de nous, Sandhausen c’était un peu le niveau 0 de l’ambiance à l’époque.

Ce match n’a fait que renforcer mon envie de retourner régulièrement en Allemagne. La bière est bonne, la currywurst aussi et l’ambiance semble aussi sympa que ce que j’avais pu lire avant de m’y rendre. Et encore, je ne parle là que d’un match de 2e division sans enjeu et sans rivalité. Ce qui m’avait également frappé, c’est l’ambiance aux alentours du stade plusieurs heures avant le match. Bien que perdu au milieu de la cambrousse, tout le monde s’y rend bien en avance pour boire un coup avec les copains, ça chante, ça rigole et ça met tout de suite dans l’ambiance.

Impossible de ne pas parler un peu du stade en tant que tel. Alors que pour beaucoup, les stades allemands sont grands et modernes, il existes encore ce genre de petits stades (même si celui-ci a été bien rénové depuis) où tu peux assister au match debout contre le grillage, où les places debout sont majoritaires et où tu n’es pas contrôlé tous les 5 mètres. Des vrais stades de foot et non des arènes, en somme.

C’est donc la tête pleine de chants estampillés Sankt Pauli que nous avons pris la route de Zürich pour assister à un match de 1/2 finale de championnat suisse qui était à l’origine de ce voyage. Il s’agissait là de mon premier « duo-pack », et je vous le donne en mille : il y en aura d’autres.

Fiche technique :

5 avril 2014

SV Sandhausen-FC Sankt Pauli 2:3

2. Bundesliga, Deutschland

Hardtwaldstadion, xxxx spectateurs

Prix du billet : 11€

Matchs durant le même séjour : ZSC Lions-Genève-Servette HC (hockey sur glace)

hdrpl

2 commentaires sur « 2014-04-05 SV Sandhausen-FC Sankt Pauli »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s