Les émotions remontent à vitesse grand V au moment de me souvenir de ce match. Et pour le coup, ce n’est ni l’ambiance ni les prestations footballistiques qui me donnent des frissons. J’étais parti pour décrire ce match fort en émotions sur la base de mes souvenirs avant de me rappeler que j’avais écrit sur le sujet à l’époque. Voici donc l’exacte retranscription de ce que j’avais écrit à l’époque.

Un France-Angleterre riche en émotions

Lorsque je rejoins ma place, une famille occupe les 3 sièges voisins. L’homme doit avoir la 30aine, une bonne tête de Russe. À côté de lui, un petit mec de 4 ou 5 ans, les yeux qui transpirent l’émerveillement et une bouille d’enfer. Faut dire que vu la mère, à sa gauche, il a de qui tenir. Une très belle famille qui, à première vue, n’avait jamais mis les pieds dans ce stade. Et peut-être même dans aucun autre.

En m’asseyant je leur dis bonjour, et récolte au retour un sourire des 3 qui fait chaud au coeur. Rapidement, dans un Anglais plus qu’approximatif, l’homme (Andrei, ça ne s’invente pas) me dit qu’ils habitent à moins d’un kilomètre du stade mais que c’est la première fois qu’ils y pénètrent, faute de moyens. Il ne travaille pas et sa femme ne gagne qu’une misère, donc le foot pour eux, c’est habituellement a la télévision que ça se passe. Et je doute que ce soit sur un écran plat.

Son fils par contre connaît tout du foot, me dit fièrement le papa. Il arrive en effet à me citer les 11 titulaires de Bleus, avec une ferveur particulière pour Nasri. Son idole « plus que Shevchenko » selon Andrei.

Tous 3 vêtus d’un joli t-shirt jaune et bleu, ils ne sont ici que grâce à une ami qui leur a donné des places. Selon lui, ces 3 billets valent un peu près un mois du salaire de sa femme, Anita. Pour situer la pauvreté de ces gens, 3 billets valent 90€.

Je ne suis pas forcément la personne la plus sensible et/ou démonstrative de la planète, mais entendre ça, ça met la larme à l’oeil. Voir cette famille en véritable admiration dans ce stade, le petit Maxim s’enthousiasmer pour un oui ou un non sous le regard humide de sa mère, ça fait froid dans le dos. Et chaud au coeur.

Lorsque je vais chercher quelque chose à manger, je leur demande si quelque chose leur ferait plaisir. Comme je m’y attendais, ils me répondent que non, alors que je crois savoir qu’ils pensent tout le contraire.

J’en aurai la confirmation plus tard, lorsque c’est muni de 4 Coca et 4 hamburgers que je les rejoins. Je ne pouvais pas revenir et les obliger à me regarder manger, c’eut été inhumain.

Je pense honnêtement que l’image de ces 3 visages au moment où ils ont compris que c’était pour eux restera à jamais gravée dans ma mémoire (ndlr : 8 ans après. je confirme !). Je ne pense pas avoir fait quelque chose qui mérite une médaille, mais la récompense qu’ils m’ont donnée vaut de l’or.

Le match est nul, mais eux s’en foutent. Tout leur paraît extraordinaire. Tantôt pour la France, pour l’Angleterre ou l’Ukraine, ils vibrent dès que les décibels augmentent. Et pour Maxim, dès que Nasri touche le ballon.

À la fin du match, je souhaitais prendre une photo d’eux, mais ils n’ont pas voulu, visiblement gênés. Je garderai donc cette famille dans ma mémoire personnelle.

Tous 3 m’embrassèrent en partant. Ils allaient rentrer dans leur chez eux, la tête remplie d’étoiles. Et sans vouloir me prendre pour ce que je ne suis pas, je pense pouvoir affirmer que j’ai été l’une d’entre elles.

L’Euro, c’est une belle merde à plein de niveaux, notamment du point de vue économique, j’en suis bien conscient et je n’oublie pas. Mais j’ai aussi pu voir à quel point, durant 90 minutes, un match peut combler des gens de bonheur. Et ça, ça n’a pas de prix.

Une rencontre inoubliable.

Fiche technique

11 juin 2012

France-Angleterre 1:1

Euro 2012, Ukraine

Donbass Arena, 50’000 spectateurs

Prix du billet : 30€

Matchs durant le même séjour : Pays-Bas-Danemark, Pays-Bas-Allemagne, Suède-Angleterre, Danemark-Allemagne, Angleterre-Ukraine

qrf

3 commentaires sur « 2012-06-11 France-Angleterre »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s