Dans 90% des cas, quand je me rends dans un stade, je prends mon billet en tribune latérale de sorte à avoir une vue sur l’ensemble des tribunes actives du stade. Mais pour ce match à Braunschweig, j’ai changé mes habitudes. D’une parce que le stade affichait guichets fermés et de deux car je voulais depuis un petit moment déjà vivre un match dans le parcage des supporters du Dynamo.

En arrivant à mon hôtel, la gérante me fait une petite visite guidée et m’explique ce qu’il y a à faire à Braunschweig (en résumé, pas grand chose pour être honnête, à part la Happy Rizzi House que vous verrez en photo tout en bas de la page). Et pour finir elle me dit : « ah oui, je crois qu’il y a un match de foot contre Dresden ce soir, faites attention car leurs supporters sont un peu fous ». Ok, merci Madame, je note !

Comme le club de Braunschweig est proche du 1. FC Magdeburg, l’un des autres ennemis intimes du Dynamo, je garde mon écharpe jaune et noire bien au chaud jusqu’à mon arrivée devant le parcage, sait-on jamais. La fouille est un peu plus poussée que lorsqu’on rentre en tribune latérale, mais comme vous pouvez le voir sur les photos, ça n’empêche pas grand chose pour autant.

Efficace la fouille !

Je prends place dans la partie droite du parcage, dans le bloc jouxtant celui des ultras. Le parcage est plein à craquer et un tifo à base de ballons et drapeaux grenat et blancs est déployé ; au moins niveau couleurs je ne suis pas dépaysé ! La pyrotechnie fera son apparition plus tard dans le match.

Ma grande fierté – oui, appelons ça comme ça, de la soirée réside dans le fait que mon allemand n’est pas suffisamment dégueulasse pour que mon accent ait été repéré quand je chantais. Et pourtant, je doute que mes voisins de tribunes aient l’habitude d’avoir un francophone à côté d’eux dans un parcage.

Comme à son habitude, le Dynamo finit par perdre, avec un vieux but à la 90e minute qui viendra doucher un parcage pourtant bien actif durant tout le match. En revanche, de ma position, impossible de juger la prestation du public local.

Une première expérience plutôt sympa pour moi donc et non, contrairement à ce que certains veulent nous faire croire, il n’y a rien de dangereux à vivre un match dans un secteur visiteurs avec les ultras d’un club d’ex-Allemagne de l’Est.

Fiche technique

10 avril 2017

Eintracht Braunschweig-SG Dynamo Dresden 1:0

2. Bundesliga, Allemagne

Eintracht-Stadion, 28’000 spectacteurs

Prix du billet : 23€

Matchs durant le même séjour : VfB Stuttgart-Karlsruher SC

Un commentaire sur « 2017-04-10 Eintracht Braunschweig-SG Dynamo Dresden »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s