Le hasard de l’ordre dans lequel sont écrits les articles fait bien les choses puisqu’au lendemain de mon récit du magique FC København-FK Crvena Zvezda, nous voilà deux jours auparavant pour un match certes moins exceptionnel, mais qui valait son pesant de cacahuètes tout de même. Par contre, il a fallu cravacher pour obtenir des billets pour cette rencontre très attendue. Il m’a fallu jongler de manière très très habile professionnellement pour être à l’heure à l’ouverture de la billetterie. J’ai réussi à obtenir 2 billets, mais pas l’un à côté de l’autre. Mais c’était ça ou rien, et rien n’était pas une option.

Premier intérêt de ce match, le stade de Mannheim était le seul stade de 3e division allemande que je n’avais pas encore visité. C’était donc l’occasion d’obtenir cet honorifique badge.

Ce match était aussi spécial car il mettait aux prises deux clubs foncièrement amis. Comme c’est régulièrement le cas en Allemagne, les amitiés dépassent le simple cadre des ultras et les clubs sont également « proches ». Et si ce sont régulièrement les rivalités qui me font choisir un match plutôt qu’un autre, c’était assez sympa d’assister à une partie dans cette ambiance fraternelle. Un type sur deux à une écharpe des deux clubs, ça chante ensemble, ça picole ensemble et ça se moque plus ou moins gentiment de tous les clubs « un peu » moins amis, comme Offenbach ou Kaiserslautern.

Enfin, ce match marquait également le retour des utlras de Mannheim derrière les buts, après avoir été privés pendant plusieurs mois de leur position habituelle en raison d’incidents quelques temps plus tôt. Tout était donc réuni pour que la fête soit belle. Du côté de Frankfurt, le parcage était évidemment plein à craquer et un peu de pyrotechnie viendra animer l’entrée des joueurs.

Le scénario du match viendra ajouter la cerise sur le gâteau : 2-0 pour les locaux après 11 minutes de jeu alors qu’ils évoluent 2 divisions en-dessous (et encore, ils sont néo-promus), c’est la folie dans le stade. Et même si juste avant la mi-temps, Frankfurt revient, ça ne semble pas atteindre le moral des troupes. La seule déception viendra du parcage, très « robotisé » : ça chante, mais sans réelle émotion. Bon à leur décharge, ils jouaient encore une demi-finale de Coupe 3 mois auparavant, le retour à la normale n’a pas dû être évident.

En 2e mi-temps, le 3-2 sèmera un chaos assez fou dans le stade mais ça ne durera malheureusement pas : en 13 minutes, les pensionnaires de Bundesliga remettent l’église au milieu du village et s’imposent 3-5 dans une ambiance de fête quand même. Car finalement, au-delà de l’élimination logique, tout le monde a passé un bon moment. Et quitte à se faire sortir de la Coupe, autant que ce soit par un club ami.

Fiche technique :

11 août 2019

SV Waldhof Mannheim-Eintracht Frankfurt 3:5

DFB Pokal, Deutschland

Carl-Benz-Stadion, 24’302 spectateurs

Prix du billet : 30€

Matchs durant le même séjour : KFC Uerdingen 05-Borussia Dortmund, Alemannia Aachen-Bayer Leverkusen, KAS Eupen-Waasland Beveren, FC Hansa Rostock-VfB Stuttgart, FC København-FK Crvena Zvezda

5 commentaires sur « 2019-08-11 SV Waldhof Mannheim-Eintracht Frankfurt »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s