La date était notée dans mon agenda dès la sortie du calendrier de la saison 20182019. Fraîchement relégué, le 1. FC Köln retrouvait la 2. Bundesliga et n’était pas programmé pour y rester longtemps. Il ne me fallait donc absolument pas rater cette date, qui me permettait ainsi de découvrir un stade à la réputation flatteuse en terme d’ambiance et donc assister à une très grosse affiche en tribunes.

Quelques mots tout d’abord sur la ville de Köln : c’est vraiment une ville sympa. C’est animé à tous les coins de rue, il y a plein de quartiers dans lesquels flâner et surtout, vous pourrez boire des Kölsch dans tous les nombreux bars de la ville. Et évidemment autour du stade, où à l’instar de la majorité des autres stades allemands, tout est fait pour que vous arriviez en avance. Et ce même si le match se déroule à 13h ; le fameux Früstuck-ölsch.

Le stade fait logiquement le plein, 50’000 spectateurs en 2e division tout de même ! Et comme bien souvent en Allemagne, l’entrée des joueurs au son de l’hyme du club local est plutôt sympa mais ici il y a un petit plus : la présence du bouc, mascotte du club, sur le terrain. C’est le folklore local !

Après 3 minutes, Köln ouvre le score et, outre la déception, je me dis que le « Kölle alaaf », soit le chant repris par le public sur les buts, est assez entraînant. 87 minutes plus tard, et après avoir entendu ce chant 7x supplémentaires, il me donnait plutôt envie de mourir.

Car oui, Köln a donc marqué 8x, dont 6 en seconde période. Dans une ambiance que vous imaginez extraordinaire et vous avez bien raison, mais pas de la manière dont vous vous l’imaginez. Car malgré le score, ceux qui ont fait le show ce jour-là, ce sont bel et bien les supporters du Dynamo. A tel point que même le 20 Minutes (dont la 2. Bundesliga n’est pas exactement la spécialité) leur avait consacré un article, vantant les mérites d’un public encourageant son équipe 90 minutes durant malgré une défaite aussi large. De la pyrotechnie du plus bel effet au retour des vestiaires, un fameux « OSTDEUTSCHLAND » qui résonne encore dans mes oreilles et des chants puissants et ininiterrompus, c’est probablement l’une des plus belles prestations d’un parcage du Dynamo que j’ai pu voir. Et j’en ai quand même vu quelques unes.

Et pendant ce temps-là, le stade commençait à se vider à partir de la 70e minute et en toute objectivité, le public local se sera fait manger durant 90 minutes. Le match des tribunes était donc l’exact opposé du match sur le terrain.

Encore un match à te faire aimer l’Allemagne au premier regard.

Fiche technique

10 novembre 2018

  1. FC Köln-SG Dynamo Dresden 8:1

2. Bundesliga. Deutschland

RheinEnergieStadion, 50’000 spectateurs

Prix du billet : 46€

Matchs durant le même séjour : Würzburger Kickers-FSV Zwickau, SG Sonnenhof Grossaspach-SC Preussen Münster

3 commentaires sur « 2018-11-10 1. FC Köln-SG Dynamo Dresden »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s