Une nouvelle entorse à ma « règle » va de nouveau être faite mais là, impossible de faire autrement. Surtout le jour où le Servette FC dispute son 2e match de Coupe d’Europe. Se rappeler un tel souvenir quelques heures avant un match si important ne peut pas faire de mal.

Cela faisait quasiment 10 ans que le derby du Rhône n’avait pas eu lieu en Ligue Nationale A. Et comme le sait n’importe quel supporter d’une équipe de foot, un derby est LA date que l’on coche en premier dans un calendrier. Celle qu’on ne peut pas rater. Et comme le dit l’adage, « un derby ça ne se joue pas, ça se gagne ».

Et c’est peu dire qu’on l’a gagné celui-ci !

Gagner un derby, c’est déjà une sensation particulière. Le gagner dans le stade adverse, ça rajoute une couche de bonheur. Mais le gagner à l’extérieur et qui plus est en écrasant ton adversaire, c’est un sentiment presque indescriptible. D’autant qu’avec un score de 0-3 à la mi-temps, tu peux allègrement profiter de la 2e en tribunes en étant (presque) décontracté je crois qu’aucun servettien présent ce jour-là n’a pas l’ambiance de ce match dans un coin de sa mémoire.

Une humilia-sion propre en ordre en ce bel après-midi d’août !

Fiche technique

28 août 2011

FC Sion-Servette FC 0:4

Super League, Suisse

Stade de Tourbillon, 15’300 spectateurs

Prix du billet : 29,80CHF

Matchs durant le même séjour : aucun

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s