Je vous avais parlé dans cet article d’un week-end surprise durant lequel j’avais connu quelques péripéties. Voici venu le moment de vous conter en détail ce qu’il s’est passé ce week-end là.

J’étais encore novice dans l’organisation de ce genre de week-ends, ce qui explique que j’avais dû passer par les voleurs de Viagogo pour trouver 4 billets pour aller voir Borussia Mönchengladbach-Bayer Leverkusen. L’affiche est plutôt sympa et j’avais plutôt hâte d’y assister et d’y emmener mes 3 compagnons de voyage.

Oui mais voilà, les 4 billets n’arriveront jamais. J’espérais encore les recevoir le matin même à mon hôtel, mais rien du tout. Et comme à l’époque j’avais moins d’expérience allemande qu’à ce jour, je n’avais pas prévu de plan B. Mais il en fallait nettement plus pour m’abattre et c’est autour d’un café que j’ai trouvé ce fameux plan B : location d’une voiture à Düsseldorf (où nous dormions) et trajet jusqu’à Wiesbaden, qui était le stade le plus proche où les 3 premières divisions jouaient ce jour-là. C’était moins sexy sur le papier et le trajet en voiture n’était pas prévu, mais aux grands maux les grands remèdes.

Juste avant de partir, un de mes potes me sort le plus innocemment du monde « connaissant Nico, il est encore capable de nous trouver un match dans la région ce soir » (celui à Wiesbaden se jouant à 14h). Il ne le savait pas encore, mais cette petite phrase allait rendre notre journée encore un peu plus belle.

Direction Wiesbaden donc et comme nous sommes arrivés très tôt sur place, et que les alentours du stade ne nous invitaient pas à la débauche, nous sommes entrés dans le stade pour, le plus naturellement du monde, taper le carton en attendant le match. Les 4 bons suisses qui jouent au Jass dans un stade, c’était quand même assez la classe et à voir les regards de nos voisins, ça ne doit pas arriver tous les jours.

A cette époque, l’Arminia Bielefeld végète en 3e division (alors qu’ils sont montés en Bundesliga cette année !), mais son public a déjà l’allure d’un club du dessus. Ils jouent la montée, donc le parcage est plein et très bruyant, de même qu’une bonne partie de la latérale. Le match n’étant pas spécialement passionnant et la tribune des ultras locaux ne présentant aucun intérêt, on a pu me concentrer sur la prestation du parcage et ça nous a fait passer un début d’après-midi plutôt agréable.

Pendant la mi-temps, j’ai peaufiné le plan pour la suite. Car oui, vous vous en doutez, la petite phrase innocente prononcée plus tôt dans la journée n’allait pas rester sans suite. Il nous a donc fallu quitter le stade 5 minutes avant la fin du match pour être sûrs d’être à l’heure à… Stuttgart, 200km plus loin. Soit quasiment à équidistance entre Düsseldorf, où nous logions et devions rentrer le soir, et Genève.

Moralité : il n’y a jamais de petite phrase innocente quand on parle de groundhopping avec moi. Et le pire, c’est que l’auteur de celle-ci remettra ça 2 ans plus tard. Ca en fait des choses à vous raconter encore.

Fiche technique

9 mai 2015

SV Wehen Wiesbaden-DSC Arminia Bielefeld 1:1

3. Liga, Allemagne

Brita-Arena, 5’687 spectateurs

Prix du billet : 22€

Matchs durant le même séjour : VfL Bochum-FC Ingolstadt 04, VfB Stuttgart-1. FSV Mainz 05

Un commentaire sur « 2015-05-09 SV Wehen Wiesbaden-DSC Arminia Bielefeld »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s