Vous ne le savez probablement pas, mais pour déterminer l’ordre dans lequel j’écris mes articles, je fais appel à une main innocente pour effectuer un tirage au sort dans mon carton de billets. Jusque là rien de bien passionnant, mais ça devient croustillant quand cette petite main innocente a réussi à tirer le billet de ce match hier soir, soit 4 ans jour pour jour après que ce match se soit déroulé, et alors même que j’avais posté un message sur Twitter le matin même ; le hasard fait parfois extrêmement bien les choses !

Les déplacements en Bavière sont très attendus par les supporters du Dynamo, qui sont extrêmement nombreux dans la région. Et en ce samedi de décembre 2016, c’est une véritable invasion jaune et noire à laquelle nous avons pu assister, puisqu’environ 25’000 Dynamo-fans ont effectué le déplacement vers München, profitant évidemment du fait que le club résident, le 1860, ne remplit que très partiellement cette enceinte bien trop grande pour lui. Alors certes, 25’000 ce n’est pas autant qu’à Berlin pour cette soirée inoubliable, mais ça reste tout bonnement incroyable pour un simple match de championnat de 2e divison.

Au moment de la publication du calendrier, je me rappelle avoir été boire un café avec mon habituel partenaire de voyages plus ou moins intelligent et lui avoir eu ce dialogue :

–  » Tu fais quoi le 3 décembre ‘ »
-« Euuuuh, je sais pas »
– » Moi je sais : tu viens à München »

Ca ressemblait donc plus à une convocation qu’à une question, mais il y a des matchs comme ça qu’il ne faut pas rater. Et sans surprise, il sera donc bien à l’aéroport de bon matin pour embarquer dans le vol rapide direction München. Le match ayant lieu à 13h, l’avion était la seule solution et sur le coup c’était plutôt pas mal. Arrivés à 9h au centre ville, au moment de l’ouverture des stands du marché de Noël, on aura donc pris notre petit-déjeuner à base de vin chaud et de currywurst, tout un programme !

L’arrivée au stade ressemble à un immense défilé de supporters du Dynamo et je vous laisserai juger par vous-même à travers les photos ci-dessous, mais l’impression visuelle dans le stade est assez incroyable. Petit regret quand même que toute la partie derrière les buts au premier anneau soit restée fermée, ça aurait eu encore plus de gueule.

La grosse déception du jour viendra des ultras du 1860, absents pendant 70 minutes (ils n’étaient pas dans le stade), il sont uniquement rentrés pour chanter « Scheiss Dynamo » et on les a plus entendu. Je ne connais pas la raison de cette (in)action, mais le peu de suspense qu’il restait quant à l’identité du vainqueur de la bataille des tribunes a vite été tué dans l’oeuf.

Concernant l’ambiance côté Dresden, hormis le premier « Dy-dy-dy-Dynamo » interrompu en raison d’une minute de silence, c’était assez impressionnant. Et bien que les vidéos prises avec un smartphone dans un stade ne soient pas toujours idéales, je vous en partage quand même 2 ci-dessous, histoire de pouvoir vous faire une idée.

Sur le terrain, je ne garde que très peu de souvenirs si ce n’est que comme bien trop souvent, le Dynamo s’est incliné, avec le seul but du match marqué à la 89e minute.

La sortie du stade sera très rapide pour nous car nous avions un train à prendre et le timing était hyper serré. C’était donc le moment parfait pour me remémorer que j’avais un don, découvert lors d’un Angleterre-Russie que je vous conterai bientôt : celui de réussir à attendre un train pile poil à la hauteur d’une porte ce qui, quand tu es pressé et que t’as des centaines de personnes qui s’amassent pour monter dans la même rame que toi, s’avère particulièrement utile !

Encore un aller-retour particulièrement rapide en Allemagne, mais ce match faisait partie des immanquables cette saison-là. Et c’était également l’occasion de découvrir le stade du Bayern (que le 1860 partageait à l’époque) avec beaucoup moins de difficultés pour trouver des billets.

Et dire que sans ce putain de virus, il y avait une possibilité que le Dynamo joue cette saison dans le stade olympique de München ; ça aurait été une folie !

Fiche technique

3 décembre 2016

TSV 1860 München-SG Dynamo Dresden 1:0

2. Bundesliga, Deutschland

Allianz Arena, 43’400 spectateurs

Prix du billet : 28€

Matchs durant le même séjour : aucun

2 commentaires sur « 2016-12-03 TSV 1860 München-SG Dynamo Dresden »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s