Parmi la liste des choses qui n’arrivent qu’une fois dans une vie, il y en a une qui est à l’origine de ma présence au Stadium en ce 15 août 2009. Ce voyage a en effet été organisé pour « fêter » le fait que 2009 était la seule année où mon père allait avoir exactement le double de mon âge : 50 ans pour lui, 25 ans pour moi.

Lorsqu’il a fallu évoquer une destination pour marquer le coup le temps d’un week-end (qui soit proche de mon anniversaire), il est vite devenu assez clair que celle-ci serait liée à un match de foot. Bon, au milieu du mois d’août l’offre n’est pas forcément très grande, mais l’occasion de découvrir une nouvelle ville (Toulouse, donc) et de voir évoluer l’ASSE à l’extérieur (surtout) ont vite entériné le choix.

Le Stadium de Toulouse n’a pas la réputation d’être un stade particulièrement chaud, on parle souvent de « ville de rugby » quand on l’évoque et avec un match programmé au plein cœur du mois d’août, je ne m’attendais pas à une ambiance qui me permettrait de frissonner et ainsi fait diminuer ma température corporelle en ce chaud mois d’août. Cela s’est d’ailleurs confirmé pendant tout le match, malgré les efforts remarquables des ultras locaux pour faire bouger leur tribune. Mais hormis des « Toulousains, Toulousains » chantés plus souvent qu’il n’est tolérable de l’entendre par les tribunes latérales, c’était malheureusement très calme. La présence de nombreux supporters stéphanois un peu partout dans le stade n’a probablement pas aidé.

C’est donc du côté du parcage qu’il faut chercher un peu d’animation (oui bon parce que du côté du terrain, entre la chaleur, le fait qu’il s’agisse du début de saison et que comme bien trop souvent je vois l’ASSE perdre, il n’y pas grande chose à se mettre sous la dent). Comme c’est régulièrement le cas avec Sainté, le secteur visiteurs est bien garni et sera très actif durant tout le match, malgré le score. Il n’a pas été difficile pour le parcage de prendre le dessus vocalement sur le reste du stade.

En parcourant les clichés de ce match sur l’excellent Furania-photos, je constate qu’un deux-mâts « Direction dehors » était déjà présent parmi les supporters stéphanois. Et ce désir de voir déguerpir les incompétents à la tête du club, malheureusement ça n’arrive pas qu’une fois dans une vie.

Fiche technique

15 août 2009

Toulouse FC-AS Saint-Etienne 3:1

Ligue 1, France

Stadium Toulouse, 21’209 spectateurs

Prix du billet : 32,40€

Matchs durant le même séjour : aucun

Un commentaire sur « 2009-08-15 Toulouse FC-AS Saint-Etienne : ça n’arrive qu’une fois dans une vie »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s