Un peu plus de 2 mois après avoir découvert les joies du foot allemand et un peu plus d’un moins après avoir goûté à l’ambiance des fans de Sankt Pauli à l’extérieur, j’étais prêt à passer à l’étape suivante : mon premier week-end complet en Allemagne, avec deux matchs au programme.

Deux matchs en 2 jours, ça fait presque petit joueur par rapport à mes habitudes de ces dernières années, mais il fallait bien commencer par quelque chose. Et au lendemain de la découverte de la Mercedes-Benz Arena de Stuttgart, il était temps d’aller voir du côté de l’ennemi ce qu’il se passait. Pour rappel, Stuttgart-Karlsruhe est un derby haut en couleurs, mais j’avoue qu’à l’époque je l’ignorais encore.

Ce que je savais en revanche, c’est que le Wildparkstadion de Karlsruhe, que j’ai déjà pu évoquer ici avec une architecture assez particulière que je me réjouissais de découvrir. Et en revoyant les photos de l’époque, et même si la nouvelle enceinte en cours de construction va être magnifique, je me dis que je suis vraiment content de l’avoir vu dans son état historique.

Alors non, il n’est pas rectangle comme j’aime, oui il possède une horrible piste d’athlétisme qui t’éloigne du terrain et oui, il est tout à fait possible de croiser une Porsche (ou tout autre véhicule) une fois à l’intérieur de l’enceinte (voir photo). Mais tout ça lui donne des allures si particulières qu’il en devient beau.

Encore novice des tribunes allemandes à l’époque (et donc sans aucun a priori sur ce que j’allais voir), j’avais eu ce jour-là un bon aperçu de ce qui allait m’attendre par la suite. Deux publics nombreux et bruyants, un peu de pyrotechnie, des animations, des buts, tout y était. Si je modérerai par la suite mes propos sur le Fortuna, dont les fans n’ont cessé de me décevoir par la suite, ceux de Karlsruhe m’ont fait une super impression.

Il s’agissait alors de mon 4e match allemand, le 4e d’une très longue série et au sortir de ce week-end, il était très clair (pour autant que ça n’ait pas été le cas avant) que ce pays deviendrait mon terrain de chasse privilégié. Même si le rythme n’allait pas tout de suite être aussi effréné que les 2 dernières années pré-COVID.

Fiche technique

4 mai 2014

Karlsruher SC-Fortuna Düsseldorf 2:2

2. Bundesliga, Deutschland

Wildparkstadion, 21’907 spectateurs

Prix du billet : 35,60€

Matchs durant le même séjour : VfB-VfL Wolfsburg

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s