L’inconvénient (ou l’avantage, c’est selon) quand tu suis le foot et le hockey, c’est que par moments il faut faire des choix. Aller voir un match plutôt qu’un autre parce que, et c’est absolument inadmissible, les responsables des calendriers du foot allemand, du foot suisse et du hockey suisse ne se concertent pas.

Il y a d’autres fois où le hasard fait plutôt bien les choses. Après, j’en conviens, il faut un cerveau un peu perturbé pour imaginer un itinéraire reliant Bienne, Kaiserslautern et Zürich en 72 heures, mais je pense être assez bien servi de ce côté-là.

Tout commence donc un mardi soir du côté de Bienne pour un match de hockey. Nous sommes deux à nous y rendre en voiture et à l’issue du match, on a probablement dormi dans l’auberge de jeunesse avec les lits les moins confortables du pays. Heureusement, la nuit ne fût pas bien longue.

Au petit matin, on récupère le 3e participant à ce voyage intelligent et on file direction la plus grande ville du Land de Rheinland-Pfalz, non sans emprunter des sympathiques routes de campagne et trouver un petit resto au bord de la route pour nous sustenter.

Il s’agira pour ma part de la 2e visite dans le stade du 1. FC Kaiserslautern, que mes deux acolytes découvriront ce jour-là. Ils découvriront également la petite ascension qu’il faut réaliser avant d’accéder au pied du stade. Petit conseil pour les non-sportifs : attendez d’être au sommet avant de boire vos bières !

Une fois n’est pas coutume, je n’ai pas été des plus heureux dans mon choix des places. Situés juste à côté du parcage, il nous a été difficile de profiter pleinement de son ambiance. Dommage, car comme la vidéo ci-dessous le laisse à penser, c’était plutôt sympa.

Mauvais placement, défaite 3-0 : ce match du Dynamo ne restera pas parmi mes meilleurs souvenirs. Le public de Kaiserslautern ne nous a pas particulièrement gâtés ce jour-là non plus, malgré le score et leur impressionnante tribune. En revanche, la petite dégustation de bières accompagnée d’une bonne Flammenküche dans la soirée valait le détour !

Le lendemain, l’objectif était de nous rendre à Zürich, mais il fallait bien qu’on se nourrisse sur le chemin. Et comme j’avais découvert Strasbourg un mois auparavant, j’avais très envie d’y retourner, ne serait-ce que pour manger un morceau Ce sera donc chose faite, avec un agréable petit repas sur une terrasse au cœur de la Petite France.

Départ en Allemagne, repas de midi en France, match du soir en Suisse ; je ne sais pas si cette journée porte ma signature, mais en tout cas elle me ressemble bien. Tout comme l’ensemble de ce périple d’ailleurs !

Fiche technique

21 septembre 2016

FC Kaiserslautern-SG Dynamo Dresden 3:0

2. Bundesliga, Deutschland

Fritz-Walter-Stadion, 19’606 spectateurs

Prix du billet : 21,50€

Matchs durant le même séjour : HC Bienne-Genève-Servette HC (hockey sur glace), FC Zürich-Servette FC

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s