A de nombreuses reprises, je vous ai parlé du plaisir que je prenais à organiser des week-ends ou des séjours plus longs pour les fous qui veulent bien m’accompagner. Mais cette fois, c’était l’inverse qui allait se produire. Pour un week-end en « mon honneur », ce sont mes potes qui se sont chargés du choix de la destination et de toute l’organisation.

Bien que ce week-end précède chronologiquement mes débuts en tant que véritable « GO », ça fait du bien d’être pour une fois dans le rôle de celui qui n’a rien à penser, qui se laisse guider.

Si la date de ce week-end m’était officiellement inconnue, je me doutais que ça allait tomber ce week-end là. La destination était quant à elle bien gardée, mais en découvrant un billet de 20£ qui avait malicieusement été déposé dans mon porte-monnaie, les choses commençaient à devenir plus claires. Mais c’est grand l’Angleterre.

Le vol avait London comme destination. Bon, jusque là rien de bien surprenant, mais depuis London, les destinations footballistiques étaient innombrables. Car oui, même si ça ne m’avait pas été annoncé comme tel, je me doutais bien qu’on ne venait pas en Angleterre pour autre chose !

Après un peu plus de 2h de train, ce sera finalement Southampton l’heureuse élue. Surtout connue pour son port, j’ai souvenir d’une ville anglaise typique avec évidemment des pubs à tous les coins de rue. Et il était évident qu’après le foot, les pubs étaient l’objectif numéro 2 du week-end.

Je l’ai déjà dit et je ne le répèterai jamais assez, les stades anglais ont la merveilleuse capacité d’être aussi beaux que silencieux. Et si le Saint Mar’y stadium est assez récent puisque sa construction date de 2001, mais il reste parfaitement conforme aux standards du pays. Tout comme ce fut le cas en terme d’ambiance ce jour-là, notamment en raison du score très défavorable aux locaux. Dommage, car les mecs de Southampton que j’avais vu quelques mois auparavant du côté de Fulham m’avait fait bonne impression. Mais comme c’est bien souvent le cas en Angleterre, ce sont les visiteurs qui se sont chargés d’animer le stade.

Un week-end surprise avec au programme bières et foot ne pouvait être qu’un week-end réussi. Et c’est assez agréable d’être dans le rôle du suiveur pour une fois. Même si j’ai été contraint de passer quelques (trop) longues minutes en boite le soir venu ; on dira que ça faisait partie du pack !

Fiche technique

27 avril 2013

Southampton FC-West Bromwich Albion 0:3

Premier League, England

St Mary’s Stadium, 31’946 spectateurs

Prix du billet : 30£

Matchs durant le même séjour : aucun (eh ou, ça arrive !)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s