Une fois n’est pas coutume, je vais commencer par un conseil touristique : si un jour les aléas de votre vie vous emmènent à Darmstadt, forcez le destin et arrêtez vous à la gare d’avant ou d’après. Pensez à optimiser votre temps et passez le moins de temps sur place.

Je suis un peu sévère, mais parmi les très nombreuses villes que j’ai visitées en Allemagne, Darmstadt reste l’une des moins sexys. Alors certes, un jour de match c’est sympa de boire des bières avec la moitié du stade sur la terrasse de la brasserie située sur la Marktplatz. Et probablement qu’il va bien y avoir quelqu’un qui va me dire « ouais mais bon, au croisement de la rue là, t’as raté une magnifique plaque d’égout de la période coloniale ». Mais pour ma part, je n’ai trouvé à peu près aucun intérêt à cette ville.

C’était pourtant la 2e fois que j’y allais ; faites ce que je dis, pas ce que je fais. Je m’étais d’ailleurs dit la première fois que je n’y retournerais que pour un match du Dynamo. Bingo.

Le stade est en pleine rénovation, ce qui est bien dommage car sa si particulière tribune latérale sans toit est remplacée par une tribune plus traditionnelle, faisant passer l’enceinte du statut « d’originale » à celui de « standard », même s’il garde un charme certain avec ses 4 tribunes indépendantes. Heureusement, il garde encore quelques spécificités comme le fait que les gradins d’origine sont encore présents sous les gradins actuels notamment. Et que l’on peut acheter à la boutique des bonbons bleus, aux couleurs du club. Sachant que tout ce qui est bleu et comestible est bon, ça remplacera la Currywurst ce jour-là.

J’ai pris place juste à côté du parcage, où énormément de supporters du Dynamo ont également pris place. A l’image du match, ce n’est pas la meilleure performance à laquelle j’ai pu assister de leur part. Ca reste quand même un plaisir, et surtout bien supérieur au public local. Alors certes j’étais à l’opposé du bloc des ultras donc difficile de réellement juger. Par contre, la fameuse latérale aura brillé par son silence. Alors faire une jolie petite animation en début de match, c’est une excellente idée, mais quitte à animer sa tribune, autant le faire avec la voix aussi…

Vous l’aurez bien compris, ni le stade ni la ville ne m’ont fasciné et pense que cette fois, je me tiendrai à mon « je ne reviendrai pas ».

Bon d’accord : à moins que le Dynamo…

Fiche technique

23 août 2019

SV Darmstadt 98-SG Dynamo Dresden 0:0

2. Bundesliga, Deutschland

Merck-Stadion am Böllenfalltor, 14’610 spectateurs

Prix du billet : 26€

Matchs durant le même séjour : RC Strasbourg Alsace-Eintracht FrankfurtFC Augsburg-1. FC Union Berlin, FC Thun-Servette FC

3 commentaires sur « 2019-08-23 SV Darmstadt 98-SG Dynamo Dresden : je ne reviendrai pas ! A moins que… »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s