Pour ce début de semaine 100% groundhopping, j’avais une contrainte : être à Hamburg le lundi matin à 6h pour prendre le rail direction København. Et je pouvais partir au plus tôt le dimanche matin.

Est-ce que Köln était franchement sur la route pour arriver à Hamburg le soir ? Absolument pas.

Est-ce que j’ai fait un détour de quelques heures pour aller voir un match de 3e division allemande dans un stade qui n’a pas grand chose pour lui et un public très peu actif ? Absolument. A ma décharge, c’était un des seuls qu’il me restait pour avoir fait le tour de la 3. Liga.

Arrivé à Köln, j’ai à peine le temps de descendre du train, poser mes affaires à la consigne et me rendre au stade. Comme le timing est particulièrement serré, je n’y vais pas à pied mais en S-Bahn mais malgré ça, j’arrive avec quelques minutes de retard. Mais autant j’ai une sainte horreur de rater les débuts de matchs auxquels j’assiste, autant là, vu l’activité en tribunes et mon voisin d’un jour (j’y reviens), je me le pardonne volontiers.

Le stade n’est en effet garni que de 2’510 spectateurs, dont 2 à 300 supporters visiteurs qui auront été les seuls à se faire entendre durant tout le match. L’immense majorité des spectateurs présents est située dans la tribune dans laquelle je prends place, ce qui fait que je suis obligé de m’asseoir à mon siège, les membre de la sécurité n’étant que moyennement motivés à l’idée que je me rende ailleurs dans le stade.

En soi, je n’ai aucun problème à m’asseoir à mon siège, c’est logique. Mais quand celui-ci est situé à côté de celui d’un type d’environ 150kg qui pue (et pas qu’un peu) et hurle tout le match, la tentation est assez grande d’aller voir ailleurs. Mais même si j’ai réussi à obtenir un semblant de sympathie d’un steward qui me regarde avec un air désolé, impossible de me placer ailleurs.

Un match de foot sans ambiance, ça peut être très long. Mais alors un match de foot sans ambiance installé à côté d’un gaillard comme celui-là, je vous laisse imaginer.

A la fin, c’est non sans un certain stress que j’ai pu récupérer mes affaires et sauter dans mon train. Il s’en est pas fallu de grand chose pour que mon détour à Köln ne m’empêche de continuer mon trip sereinement. Heureusement, plus de peur que de mal et je serai bien le lendemain en Suède, via København. Comment ça je suis fatiguant ?

Fiche technique

28 juillet 2019

Viktoria Köln-Chemnitzer FC 3:2

3. Liga, Deutschland

Stadion im Sportpark Höhenberg, 2’510 spectateurs

Prix du billet : 19€

Matchs durant le même séjour : Helsingborgs IF-Örebro SK, FC København-The New Saints, Brøndby IF-KS Lechia GdanskSilkeborg IF-Hobro IK, Vitesse Arnhem-Ajax Amsterdam, Feyenoord-Sparta Rotterdam

5 commentaires sur « 2019-07-28 Viktoria Köln-Chemnitzer FC : sur la route du Danemark »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s