Après m’être fait spoiler ma surprise de la veille dans un bar de Frankfurt, l’objectif de la journée était clair : que mes 3 camarades découvrent le plus tard possible notre destination et le match qu’on allait y voir.

La mission sera finalement assez facilement accomplie. Tout d’abord parce que quand on part en week-end à Frankfurt, on ne s’attend pas forcément à finir à Nürnberg, qui est à 2h30 de train. Et ensuite parce qu’à peine descendu du train, on a croisé au moins 3 maillots de clubs différents qui n’avaient rien à voir avec le match du jour. Le suspense sera ainsi maintenu jusqu’au bout ou presque.

Si je vous ai récemment parlé de villes allemandes, comme Ingolstadt par exemple, qui ne présentent qu’un intérêt limité, il en va bien différemment en ce qui concerne Nürnberg. Sa vieille ville et son château qui la surplombe sont un détour indispensable, tout autant qu’une bonne bière fraiche sur la place centrale. Sans me prendre pour un guide touristique que je ne suis pas, je place allègrement Nürnberg dans mon top-3 des villes allemandes.

Avant d’entrer dans le stade, un arrêt Currywurst aux alentours de celui-ci est indispensable. Il y a un monde fou et une ambiance digne de ce qu’on s’attend à vivre lorsque l’on va en Allemagne pour du foot. A l’image de la ville, la « fanzone » de Nürnberg fait partie de ce qui se fait de mieux dans le pays, selon ce que j’ai eu la chance de voir.

Le stade affiche complet pour cette affiche face à un public dont j’ai déjà plusieurs fois parlé ici : Sankt Pauli. Il n’y a pas d’enjeu pour ce match de fin de saison, ce qui fait que tout le monde est zen et peut ainsi vivre son match à fond sans le stress qui peut être inhérent à ce genre de rendez-vous.

Nous sommes idéalement placés pour avoir vue sur la tribune des locaux ainsi que sur le parcage, et le seul regret que l’on peut avoir est que les tribunes sont loin du terrain, à cause d’une foutue piste d’athlétisme. C’est dommage, car vu la prestation tant vocale que visuelle des deux publics ce jour-là, ça aurait pu donner quelque chose d’encore meilleur.

Le retour prévu sur Frankfurt nous laissait le temps d’aller goûter le plat traditionnel local, la fameuse saucisse de Nürnberg. Et tant en termes gastronomiques que footballistiques, cette petite escapade en Bavière aura été une véritable réussite.

Fiche technique

Date : 8 mai 2016

FC Nürnberg-FC Sankt Pauli 1:0

2. Bundesliga, Deutschland

Max-Morlock-Stadion, 50’000 spectateurs

Prix du billet : 46€

Matchs durant le même séjour : Eintracht Frankfurt-Borussia Dortmund

Un commentaire sur « 2016-05-08 1. FC Nürnberg-FC Sankt Pauli : Nürnberg, arrêt indispensable »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s