Les divisions inférieures allemandes regorgent de clubs historiques et de publics qui mériteraient d’évoluer un voire deux échelons au-dessus de leurs catégories acuelles. Parmi ceux-ci, tant Aachen qu’Essen sont des villes qui n’ont pas leur place si bas la hiérarchie. Je vais d’ailleurs prochainement vous parler de ma visite à Essen et j’avais eu l’occasion de vanter une première fois Aachen ici.

L’effervescence dans la ville n’a rien à voir avec celle constatée lors du match de Pokal dont je parle ci-dessus, mais la place centrale de la ville semble tout de même être le point de ralliement des supporters de l’Alemannia les jours de match. Ca colore la place et ça permet de se mettre gentiment dans le match.

Le stade est un peu moins garni que je ne l’espérais, mais il ne faut pas oublier qu’il s’agit d’un match de 4e division ; dans ce contexte, 9’000 spectateurs c’est tout de même plus qu’honorable.

L’affrontement entre ces deux clubs, qui se détestent cordialement, en tribunes promettait le feu ; je n’ai été satisfait qu’à 50%. Car pour des raisons qui me sont inconnues, le parcage est très peu rempli et la frange la plus active du public d’Essen semble ne pas avoir fait le déplacement. Très gros regret de ce côté-là du stade.

De l’autre en revanche, j’ai vu ce que je m’attendais à voir. Une tribune pleine, un tifo en début de match et surtout une ambiance assurée du début à la fin. Au risque de me répéter, voir ce genre de tribunes en 4e divisions a certes un côté sexy, mais il faudrait vraiment que ce genre de clubs parviennent un jour à remonter à un niveau moins confidentiel.

Sur le chemin du retour en ville, je me fais accoster par un grand gaillard bien plus grand que moi (et je ne suis pas petit). Adidas aux pieds, veste Stone Island : pas le genre de type que t’as envie de te mettre à dos. Il me prend par l’épaule, je m’attends à ce qu’il me demande d’où je viens, surtout qu’il n’a pas l’air forcément très avenant. Finalement, plus de « peur » que de mal, il voulait juste savoir si je connaissais un bar sympa dans le coin (il devait donc être aussi local que moi…), et quand il a compris que l’Allemand n’était manifestement pas ma langue maternelle, il m’a offert une bière en me mettant une grand tape dans l’épaule.

Il était donc très sympa. Mais à ce jour je crois que j’ai encore la marque de sa main sur mon épaule.

Fiche technique

6 avril 2019

Alemannia Aachen-Rot Weiss Essen 2:0

Regionalliga West, Deutschland

Neuer Tivoli, 9’000 spectateurs

Prix du billet : 29€

Matchs durant le même séjour : SC Fortuna Köln-FC Hansa Rostock

Un commentaire sur « 2019-04-06 Alemannia Aachen-Rot Weiß Essen : faisons remonter ces deux clubs ! »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s