518 jours : c’est précisément le temps qui se sera écoulé entre le dernier match auquel j’ai assisté avec une tribune active (et quel match, à quelques jours de l’arrivée « officielle » du COVID dans nos vies…) et ce dimanche 8 août 2021.

Oh, j’aurais évidemment préféré que les premiers ultras que je revoie en action soit ceux du Servette FC ou du Dynamo, mais pour des raisons différentes que je respecte entièrement, ni les uns ni les autres n’ont encore repris place en tribune. Il n’y a d’ailleurs en Suisse qu’un seul club de première division dont les ultras ne boycottent pas le retour au stade : le FC Luzern. Et ça tombe bien, Luzern est un stade qui manquait encore à mon palmarès.

Les plus attentifs d’entre vous me diront « Mais, Servette ne jouait pas à Basel ce jour-là ? » et vous auriez parfaitement raison. Si je suis allé à Luzern, j’aurais également pu aller à Basel. Pourquoi ne l’ai-je pas fait ? Tout simplement car je commençais à ressentir un besoin presque physique de revoir un stade animé. Et en plus du fait que j’ai déjà été plusieurs fois au St. Jakob Park bâlois, y aller pour un match sans ambiance ni d’un côté ni de l’autre ne m’inspirait rien de bon. Un match du Servette FC, j’ai envie de le vivre en tribune avec mes acolytes habituels, pas tranquillement installé dans un stade mort. D’autant que j’ai déjà donné niveau ambiance pourrie dans ce stade.

Bref, mon choix était fait et assumé. Mais j’ai bien cru le regretter au moment de rentrer dans le stade, et ce pour deux raisons. La première, c’est que j’avais pris sans faire gaffe un billet dans le « Family corner » ; j’allais donc passer 90 minutes entouré de gamins qui braillent en suisse-allemand. Gamin + suisse-allemand, ça fait beaucoup d’un coup tout de même.

La seconde, c’est que la tribune des ultras locaux est déserte, avec une banderole adressée à la Conférence des directrices et directeurs des départements cantonaux de justice et police (KKJPD en allemand, merci Google) : « Vos mesures mènent à des tribunes vides et des chants inaudibles ». Ne me dites pas que j’ai fait 3h de route pour voir une tribune animée et que celle-ci va faire grève ?!

Heureusement, il n’en sera rien. Après avoir encouragé les leurs depuis les coursives à l’échauffement, les pensionnaires de la tribune font leur apparition au moment de l’entrée des joueurs sur le terrain, dans un joyeux bordel accompagné de quelques torches. Et même si ce n’est pas la tribune du siècle, put*** ce que ça fait du bien ! L’odeur des fumis qui vient jusqu’à mes narines malgré la distance, les chants, les gestuelles, les drapeaux agités : un stade de foot quoi !

Il n’aura manqué qu’un parcage rempli, mais je ne ferais pas la fine bouche pour cette fois. A noter tout de même deux tirs de feux d’artifice depuis l’extérieur du stade, côté parcage, semblant signifier la présence de Zurichois dans les parages. Ils seront d’ailleurs quelques uns dans la tribune à côté du parcage, mais sans aucune activité.

Luzern n’est pas la Mecque des ultras en Suisse mais honnêtement, le simple fait d’avoir revu un stade animé a suffi à me combler. Parce que même si je prends un malin plaisir à faire le tour des petits stades de ma région, le foot que j’aime c’est celui où je passe plus de temps à regarder les tribunes que le terrain.

Dieu que ça fait du bien !

Fiche technique

8 août 2021

C Luzern-FC Zurich 1:3

Super League, Suisse

Swissporarena, 8’861 spectateurs

Prix du billet : 31,30CHF

Matchs durant le même séjour : CS Chavannes-Epenex-FC Turc LS

Un commentaire sur « 2021-08-08 FC Luzern-FC Zurich : 518 jours plus tard »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s