L’Allemagne regorge de stades qui font partie de ma « to do list », notamment dans les divisions inférieures. Et dans cette liste, le « Bruno-Plache-Stadion » de Leipzig occupait une place de choix. Malgré la réputation sulfureuse d’une franche de son public, le Lokomotive Leipzig possède une histoire riche en rebondissements (que je vous laisse découvrir ici), son stade fait partie du patrimoine du foot est-allemand.

J’avais d’ores et déjà eu la chance d’assister au derby de Leipzig (et mon plus gros effort personnel pour dégoter un billet…) et j’ai vu jouer le rival Chemie 2 jours plus tôt, mon dernier match de l’année 2019 me permettait ainsi d’avoir vu au moins une fois les deux clubs de Leipzig à domicile et à l’extérieur.

Les alentours du stade sont à peu près aussi peu accueillants que je l’imaginais, on est bien loin des chemins aménagés qui mènent dans les plus grandes enceintes du pays. C’est un peu glauque certes, mais ça respire le football. Alors que, rappelons-le, le match du jour est un match de 4e division.

Le stade n’est pas beaucoup plus accueillant que ses alentours, les résidus de la piste d’athlétisme qui l’entourent font que les tribunes actives sont loin du terrain, il part en lambeaux par endroits. Tout ce qu’il faut pour ne pas s’y sentir à l’aise pensez-vous ? Pour ma part, j’ai adoré. Peut-être nostalgique d’une époque que je n’ai pas connue, ce genre de stades a tout ce qu’il faut pour me plaire.

Le bloc des Ultras locaux n’est pas énorme et en toute honnêteté pas franchement bruyant, surtout que l’absence de toit et le vent ne l’aide pas. Je m’y attendais quelque peu (la scène de fans du Lok est plus réputée pour ses performances dans la rue qu’en tribune, soyons honnête) et je comptais sur l’adversaire du jour pour présenter un joli parcage.

Même si j’ai eu peur durant quelques minutes car le parcage a mis beaucoup de temps à se remplir, il finira par être très largement occupé et bruyant. Le tifo, probablement prévu en début de match mais par la force des choses repoussé en début de 2e mi-temps, est simple et efficace et les chants ininterrompus. Pas d’animosité particulière entre les deux publics ; dommage car ça aurait pu ajouter un petit grain de sel plutôt sympa dans ce froid dimanche de décembre.

Il s’agissait là du dernier de mes 100 matchs d’une année 2019 très prolifique. Etait-il possible de terminer sur une note plus positive qu’un derby est-allemand ? Difficile !

Fiche technique

15 décembre 2019

FC Lokomotive Leipzig-FC Rot-Weiß Erfurt 2:1

Regionalliga Nordost, Deutschland

Bruno-Plache-Stadion, 4’337 spectateurs

Prix du billet : 21,60€

Matchs durant le même séjour : FC Viktoria Berlin-BSG Chemie Leipzig, FSV Optik Rathenow-SV Lichtenberg 47

2 commentaires sur « 2019-12-15 1. FC Lokomotive Leipzig-FC Rot-Weiß Erfurt : dernière étape de l’année 2019 »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s