Après une reprise en douceur du côté de Luzern il y a 10 jours, il était temps de passer à l’étape d’après, avec un stade un peu plus rempli et un enjeu un peu plus grand. Le Wankdorf de Bern était donc l’endroit idéal : 15’000 spectateurs dans un barrage pour la qualification en Ligue des Champions et surtout, il s’agissait d’un stade que j’avais déjà visité.

Mais pourquoi ce dernier point est-il important me direz vous ? Pour ceux qui ne me suivent pas sur Twitter, j’avais un jour écrit que je me mettrai à écrire un livre sur les stades dès que j’en aurais visité 300 dans 30 pays différents. Depuis le dimanche 16 août, j’en suis à 299/29. Et suite au vote de 100 personnes toujours sur Twitter, il a été décidé que je ferai correspondre le 300e stade au 30e pays. Interdiction donc de faire un nouveau stade avant le 10 septembre, date du début de mon prochain trip invraisemblable.

La dernière fois que je suis allé à Bern, c’était pour le retour du Grand Servette FC en 1ère division ; je n’étais dont pas là pour admirer la scène bernoise. Mais tout comme 5 ans auparavant lorsque j’étais venu dans ce stade pour un autre barrage de Ligue des Champions (et une invasion des mecs de Gladbach sur laquelle je reviendrai prochainement), j’allais cette fois profiter de l’ambiance locale.

Il s’agissait du premier match avec des ultras en tribune du côté d’YB, je m’imaginais donc les voir en forme et je n’ai pas été déçu. Grosse entrée dans leur tribune au moment de l’échauffement des joueurs, nombreux chants durant celui-ci et surtout très beau spectacle pyrotechnique à l’entrée des joueurs. Il n’y avait pas un nombre incalculable de torches mais elles étaient bien réparties et les pots de fumée qui les accompagnaient était du plus bel effet, comme les photos ci-dessous permettent de le constater.

Il n’y a quand même pas grand chose de plus beau dans un stade qu’un spectacle pyrotechnique réussi !

Le scénario du match étant assez fou, l’ambiance en profitera pour décoller avec et hormis quelques rares passages à vide, les Bernois auront assuré durant tout le match, avec 2-3 chants assez entrainants même quand tu ne portes pas plus que ça ce club dans ton coeur.

En revanche, j’avais autour de moi la « section doigts d’honneur », âgée d’environ 15 ans de moyenne. Alors en plus de s’exprimer en suisse-allemand, ce qui est normal dans ces lieux mais qui devrait tout de même être interdit à l’échelle planétaire, ils ont passé leur temps à se tourner vers les quelques Hongrois présents dans la tribune d’à côté pour les insulter. A chaque coup de sifflet c’était pareil, à chaque but également. Il est d’ailleurs bien connu que sur un but de son équipe, il est plus important de faire des gestes à l’adversaire que de célébrer. Bref, je parlais dans mon dernier article de l’importance de faire venir les jeunes au stade, mais manifestement il va également falloir les éduquer dans celui-ci. (J’arrête ici mon passage « vieux con »).

Comme prévu, le parcage était fermé et seule une poignée de Hongrois étaient présents, se faisant entendre tant bien que mal par moments. Dommage, car en temps normal j’ose imaginer que la colonie hongroise aurait été tout autre, et ce match aurait pris une toute autre tournure.

D’ailleurs, si Ferencvàros pouvait avoir la bonne idée de sortir YB au match retour, afin de me donner une chance d’aller à Budapest durant mon voyage de septembre, ce serait fort aimable. Même si ce n’est pas très « patriote » selon certains.

Fiche technique

18 août 2021

BSC Young Boys-Ferencvàros TC 3:2

Barrages Champion’s League, Suisse

Wankdorf Stadion, 15’652 spectateurs

Prix du billet : 45 CHF

Matchs durant le même séjour : aucun

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s