Précédemment, dans Groundhopping Express : S01 E01S01 E02

Un séjour comme celui-ci comporte son lot d’imprévus. Tenez par exemple, j’écris ces lignes depuis ma location à Olsztyn alors que j’aurais du me trouver à Radom. Ça reste en Pologne, mais comme le match initialement prévu était compliqué d’accès niveau billets, je me suis retournée vers mon plan bis. Et j’en ai profité pour apporter un autre changement dans les jours à venir.

Mais reprenons à Tallinn, où je vous avais laissés. De longues heures de bus me séparaient de Vilnius, où je me suis réveillé le lendemain. A peine descendu du bus qu’il est temps d’embarquer pour Kaunas, qui à défaut d’être une insulte ici est la 2e ville du pays et qui est à 1h30 de train de la capitale.

Autant le dire tout de suite, ce n’est pas la ville la plus sexy ni la plus animée du monde et une journée sur place aura plus que largement suffi. Le temps de goûter leur IPA locale et de me reposer un moment dans mon auberge de jeunesse, réservée pour la journée mais dans laquelle je ne dormirai pas la nuit. Je suis comme ça moi, je préfère les nuits dans les bus !

Le match du jour oppose donc les clubs des deux plus grandes villes du pays, mais se joue dans un stade qui par chez nous pourrait accueillir des matchs de 3 voire 4e division. Pas de tribune à proprement parler, simplement 5 rangées de sièges sur un côté du terrain. Et une bonne majorité de gens qui regardent le match depuis l’extérieur du stade, sans avoir à payer.

Le niveau est un peu plus relevé que ce que j’avais pour voir en Finlande et en Estonie jusque là. Et comme j’aime bien ce genre d’anecdotes, 3 Français étaient sur la pelouse, dont l’un sera le premier buteur. A noter quand même que l’un d’eux à été champion d’Europe M17 en 2004, preuve que ce n’est pas toujours gage d’une carrière exceptionnelle derrière.

Côté tribunes, seul un petit groupe d’actifs côté visiteurs se fera entendre alors que du côté des locaux c’est le néant absolu. Vu le niveau des matchs et des ambiances, on ne pourra au moins pas m’accuser d’être un glory hunter.

C’est sur le coup des 23h45 après une soirée en ville que j’embarque pour ma 2e nuit consécutive dans un bus, direction Warszawa (Varsovie, pour ceux qui ont l’horrible manie de franciser les noms de villes). Hormis le fait que le chauffeur était probablement le type le plus désagréable du monde, le trajet passe vite et j’arrive sur place alors que la ville dort encore.

Rien de tel qu’une petite marche matinale pour découvrir une ville qui semble avoir un gros potentiel pour me plaire, vivement que j’y retourne dimanche prochain. Je profite également d’avoir le temps de réserver mes sièges pour mes trajets en train à venir avant d’embarquer pour Olsztyn, où un match de 2e division polonaise m’attend ce soir. En route pour « valider » mon 33e pays !

Le match se jouant à 18h, il me permettra d’aller me coucher tôt pour profiter d’un vrai lit. Car demain, non seulement le réveil va sonner très très tôt, mais en plus c’est dans un train que je passerai la nuit suivante. Encore un programme intelligent qui va me ramener sur mes terres « d’adoption »…

Point Covid : toujours aucun contrôle d’un certificat Covid à l’entrée dans un pays. La Lituanie impose le masque en intérieur, mais ça ne semble pas franchement inciter le gens à le faire, sauf dans les transports. En Pologne, hormis dans les transports et les restaurants où le port du masque est obligatoire (et respecté), la vie semble là aussi avoir repris son cours normal

2 commentaires sur « Groundhopping Express S01 E03 : Kaunas-Warszawa-Olsztyn (mot compte triple !) »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s