Le timing entre la fin du derby du Südwest auquel je venais d’assister et le coup d’envoi du match à Karlsruhe ne me laissait qu’une faible marge de manœuvre, ce qui est plutôt risqué quand on connait la ponctualité légendaire de la Deutsche Bahn. Mais pour une fois, malgré le bordel à la gare avec tous les supporters de Kaiserslautern tentant de prendre un train de ligne (donc le mien) au lieu du Sonderzug qui leur était réservé, tout s’est bien passé et j’arrive à l’heure du côté de Karlsruhe.

Il fallait bien qu’un truc cloche, et c’est cette fois le check-in à l’hôtel qui prendra un temps fou. La raison ? Le mec devant moi, qui se rend aussi au stade, a une réservation que l’hôtel n’a pas dans son système. Résultat, ça discute pendant 15 minutes pour qu’il reparte finalement sans savoir où dormir. Quand vient mon tour, ça prend 30 secondes avant que je récupère ma clé, je peux ainsi rapidement filer au stade.

Le Wildparkstadion, qui a changé de nom mais qui restera le Wildparkstadion pour moi et pour beaucoup d’autres j’imagine, n’a plus du tout le même aspect que lors de ma dernière visite. Les travaux ont bien avancé, bien qu’était loin d’être terminés. Mais le changement est énorme et ce stade devrait être magnifique une fois qu’il sera terminé.

A ce jour, seules deux tribunes sont finies et utilisées, pour une capacité de 20’000 personnes. Ce qui fait que le choix des places est restreint et que je décide de prendre la mienne dans le virage des locaux, afin également de retrouver mes contacts strasbourgeois sur place. Ceux-ci même grâce à qui j’avais pu assister à mon premier match de la journée.

La fille d’attente est énorme et l’entrée prend du temps, ce qui fait qu’on se retrouve à devoir se frayer un chemin jusqu’en tribune. Après avoir renoncé à investir le bas de celle-ci, on prend un peu de hauteur et on trouve une place dans les escalier. Vu comme nous étions entassés. je me demande bien combien de billet avaient été vendus en trop par rapport à la capacité de la tribune. Dieu merci il ‘y a pas eu de mouvement de foule, car ça aurait pu vite devenir dramatique. Quand au Covid, malgré l’obligation du port du masque nouvellement réinstaurée, je ne suis pas sûr que l’ensemble des gestes barrière aient été respectés, même si la stratégie dite du « 2G » est censée minimiser les risques.

Je vous ai parlé de deux des 3 principaux éléments (la foule, le Covid) marquants de la soirée, il ne reste que le dernier : le brouillard. Si on arrive plutôt bien à voir le match, il nous est absolument impossible de distinguer le parcage, dans lequel il y a tout de même 2’000 personnes qu’on a entendu à quelques reprises. On a vaguement pu les apercevoir durant de courts instants, mais impossible de dire si le parcage était actif. Dommage par contre qu’il n’y ait pas eu un gros craquage de torches, car dans ce décor ça aurait pu être magnifique.

Les Ultras du côté de Karlsruhe boycottent toujours (d’ailleurs heureusement, car je ne sais pas comment on aurait pu tous entrer dans la tribune s’ils avaient été là), ce qui fait que l’ambiance s’en ressent forcément. Ca chante quand même pas mal, mais c’est très répétitif et sans organisation, donc ça ne décolle jamais vraiment.

L’ancien stade était atypique, ne serait-ce que par le positionnement des ultras en tribune latérale et non derrière les buts. Cette originalité faisait son charme alors qu’une fois les travaux achevés, il ressemblera plus à un stade « comme un autre ». Mais il devrait tout de même être magnifique et nul doute que rempli, il va faire beaucoup de bruit. Un de plus qui vient s’ajouter à la « to do list », même s’il ne comptera pas officiellement comme un nouveau stade.

Fiche technique

6 novembre 2021

Karlsruher SC-Hamburger SV 1:1

2. Bundesliga, Deutschland

BBBank Wildpark, 20’000 spectateurs

Prix du billet : 15€

Matchs durant le même séjour :  Türkgücü München-FC Viktoria Köln, 1. FC Saarbrücken-1. FC Kaiserslautern

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s