Si le Covid n’avait pas envahi nos vies depuis bien trop longtemps, cet article n’aurait pas dû s’appeler comme ça. Je devais en effet me rendre, fin 2021, 2 jours à Bruxelles puis une dernière journée en Italie, mais tous ces plans sont tombés à l’eau. Pas vraiment une surprise, mais ça reste tout de même une déception. Sans compter le fameux Clermont-Strasbourg annulé alors que j’avais pris place dans le stade.

C’est donc du côté de l’Italie que j’ai vu mes 4 derniers matchs de l’année 2021. Et tout commence un jeudi soir du côté de Torino, pour aller voir les filles du Servette jouer un match de Ligue des Championnes dans le stade habituel de la Juve. Comme l’idée d’aller voir jouer le club local dans une arène moderne dénuée de ses ultras ne m’attirait guère, j’ai saisi l’occasion de m’y rendre pour un match à l’accès gratuit. Quitte à y aller pour un match où il n’y aurait pas d’ambiance autant le faire gratuitement, qui plus est pour y voir jouer un club du nom de Servette, même si le foot féminin n’est pas ce qui me fait le plus voyager en temps normal.

Pas grand chose à dire sur ce match, si ce n’est la bonne surprise d’apprendre la veille qu’il faut un test négatif pour pouvoir entrer en Italie, remettant quelque peu en cause l’organisation du voyage. Finalement, testé ou pas, personne ne sera jamais contrôlé et sans surprise sur le terrain, Servette s’incline 4-0. Le stade est évidemment très peu rempli, et si je ne peux pas nier le fait qu’il a de la gueule, ça reste beaucoup trop moderne pour moi. Heureusement que la suite du week-end me réservait autre chose.

Changement total de décor le lendemain soir du côté de Salerno, au sud du pays. Il fait beau et chaud et j’arrive juste à temps sur place pour assister au coucher de soleil et déguster une délicieuse pizza. On a connu pire pour un 17 décembre.

Le stade de la Salernitana était dans ma « to do list » depuis quelques années et j’ai profité de leur probable seule saison en Serie A pour le faire. L’affiche du jour, avec la réception de l’Inter, promettait beaucoup ; c’était sans compter sur les déboires actuels du club, au bord de l’exclusion du championnat pour des raisons de revente du club qui ne se passe pas comme prévu (je vous invite à consulter les sites spécialisés pour les détails).

Conséquence : la magnifique tribune des ultras de la Salernitana restera quasiment silencieuse, à l’exception de nombreux chants contestataires. Très gros regret pour moi car cette tribune me faisait de l’oeil depuis longtemps. Va-t-il falloir que j’y retourne ? Probablement. Zut alors !

La bonne surprise, si tant est que c’en soit une, est que le parcage est bondé avec la présence de la Curva Nord intériste. Une bonne prestation de leur part, avec des chants constants bien que pas très variés. A noter la présence d’une banderole de soutien aux ultras de la Salernitana dans leur combat contre leur direction, suivi assez rapidement par une série d’insultes. Ennemis, mais solidaires.

Malgré les circonstances du jour, je recommande à tout groundhopper de se rende au Stadio Arechi, stade bien old school à l’italienne où seules quelques tables disposées dans les tribunes font office de buvettes et dans lequel votre numéro de siège ne vous sert absolument à rien.

Une courte nuit dans le sud et il est déjà temps de traverser le pays, direction Bergamo via Milano. Tout du moins, c’est ce qui était prévu. Sauf que le train qui était prévu entre Milano et Bergamo ne partira jamais, me laissant ainsi à quai tout comme bon nombre de supporters de l’AS Roma qui se rendaient aussi au match.

Vu l’impossibilité de rallier Bergamo à temps, deux solutions s’offraient à moi : passer une après-midi paisible à Milano ou trouver un autre match. Vous vous doutez bien du choix que j’ai effectué…

Dans des cas comme ça, deux éléments sont indispensables : un téléphone et un Interrail, histoire de ne pas se ruiner dans l’achat de trajets de train supplémentaires. Et au lieu d’assister à Atalanta-Roma, je prends la direction de Bologna pour Bologna-Juventus. Pour le coup, pas dit que j’aie perdu au change.

La suite arrive dans un prochain article

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s